Vitesse de Paul Virilio

Mis à jour : 21 août 2019

Un essai fulgurant sur la quête absolu du temps





Lire « Vitesse » de Paul Virilio, c’est s’abandonner à vivre, à s’échapper du temps quotidien pour s’octroyer un moment de réflexions.

Mais d’ailleurs, connaissez -vous cet homme aux multi facettes?

A la fois sociologue, essayiste, philosophe, professeur d’architecture, maître verrier, Paul Virilio touche à tout avec la même obsession celui du temps. Le temps qui s’accélère telle une célérité qui se propage dans la lumière.

Théoricien de la vitesse, Paul Virilio, né le 4 janvier 1932 ,appartenait à cette génération marquée au fer rouge par la guerre et par ce qu’il avait qualifié

d'« esthétique de la disparition ». Il s’est éteint le 10 septembre 2018.

Presque un an que Paul Virilio a disparu et pourtant sa pensée est toujours là,omniprésente, un regard anticipateur sur notre société où malheureusement le temps ne fléchit pas.

C’est avec plaisir que j’ai lu vitesse, un entretien avec Paul Virilio sur son thème de prédilection qui permet de nous éclairer et de réfléchir sur notre monde actuel : « La tyrannie du temps réel, c’est tout et tout de suite. C’est aussi la remise en cause de la chronologie au profit de la nanochronologie. »

Le sport est le point de départ de Vitesse,un prétexte pour Paul Virilio qui nous dissimule sa nostalgie du jeu d’antan : « bientôt, à ce rythme, l’arbitrage sera celui du ballon; c’est lui qui parlera et non le corps, c’est le ballon qui parlera à l’écran, qui donnera à voir ».

Paul Virilio nous livre une quête celui de l’Homme à la recherche de la vitesse, toujours plus vite jusque à sa propre perte.


Vitesse, un texte court, percutant où se déploie un flot de réflexions pour mon plus grand plaisir.


Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie