top of page

Le mal en personne de Jorn Lier Horst

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de polar nordique, j’avais limite abandonné…

Oui, entre les prénoms compliqués du type Esbjörn, Gunnar, Snöfrid et les lieux comme Brekstad,

Flekkefjord ont réussit à me perdre…

Seules leurs sonorités me rappellaient mes virés à Ikéa !

Bref, tout ça pour dire que ce n’était pas gagné…

Alors, me direz-vous ?

Finalement tu as aimé ou pas ?

Patience, patience pour la réponse, nous sommes dans un polar nordique et vous savez très bien que pour connaître le dénouement, cela prend du temps !

Tic tac

Un début excellent qui nous plonge direct dans l’action.

Nous découvrons Tom Kerr (comme vous pouvez le constater les noms ici ça passe 😉) qui est un meurtrier jugé et condamné à perpétuité.

Pour retrouver le corps d’une victime, il doit participer à une reconstitution.

Retour sur le lieu de son crime, il connait l’endroit, il a tout prévu.

Le mal est intelligent, malicieux, il s’est comment se dérober malgré la vigilance de William Wisting et son équipe.

Le mal réussi à s’echapper.

Le mal est en liberté !

Comment a t-il réussit l’impossible ?

Pour le savoir, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Dès les premières pages, nous sommes plongés au coeur de la restitution et de la fuite fulgurante de Tom Kerr.

Un démarrage sur les chapeaux de roue qui nous plonge direct dans une ambiance digne d’un film d’action.

Oui, mais voilà, le rythme redescend vite.

Nous sommes en mode very slow. D’habitude cela me dérange mais la plume et le style de Jorn Lier Horst, ça passe !

Enfin, le dénouement, un rythme à la hauteur du début et un message très fort.

D’ailleurs, les mots de l’auteur à la fin du livre sont très intéressants. J’aurais d’ailleurs aimé qu’il développe plus la problématique : comprendre comment le mal se repend chez l’individu.

Un polar qui interrroge sur la complexité de l’être humain où comment l’origine du mal ronge le coeur de l’âme humaine.

Même si le rythme est inégale cela ne m’a pas empêché d’apprécier enfin un polar nordique et rien que la fin, il vaut le détour !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page