top of page

Endorphine de Christophe Gavat

Il y a des livres qui nous attrapent dès les premiers mots et qui font tout pour que nous retenions notre souffle !

Endorphine en fait partie, une enquête qui nous plonge dans la vie des flics en mode Olivier Marchal.

Nous sommes avec eux, dans leurs brigades, dans leurs quotidiens, dans leurs têtes.

Comment séparer l’horreur, les scènes de crimes à leurs quotidiens ?

Nous découvrons Henri Saint-Donat, commandant divisionnaire de la brigade criminelle de la DZPJ de Marseille.

Un policier au bout du rouleau, sa femme et son fils sont morts.

La dépression l’entoure, il n’a qu’une envie : arrêter de vivre, à quoi bon sans eux ?

La lumière est derrière lui et pourtant contre toute attente sa supérieur lui propose un voyage, le Canada pour assister à un colloque, une destination pour enfin se poser et peut être qu’une nouvelle lueur apparaîtra…

En parallèle son groupe est sur une affaire de proxénétisme où les cadavres se sèment un peu de partout entre Toulouse et Marseille.

Son adjoint Boris mène l’enquête, il est à fond quitte à oublier sa famille !

Il est tellement investi qu’il est attrapé. 

Il a juste le temps d’appeler Henri qui est sur un autre continent pour lui dire « kidnapper,

coffre ».

Le chrono est lancé, plus de temps à perdre, il faut le sauver !

Un rythme endiablé qui nous entraîne au cœur du mal.

Nous retenons notre souffle et nous n’avons qu’une envie : tourner les pages pour découvrir la suite !

Chaque phrase est concrète, ancrée dans la réalité. Nous sommes en immersion avec les flics et c’est ce que j’ai adoré !

Un polar qui se dévore, une enquête très bien ficelée qui nous dévoile les rouages des services administratifs. Impossible à lâcher, une excellente découverte que Cookie vous conseille fortement !

Alors, tenter ?


0 commentaire

Comentarios


bottom of page