top of page

Une belle vie de Virginie Grimaldi

Il était temps, j’ai enfin lu Virginie Grimaldi !

Oui, figurez-vous que j’ai tous ses livres dans ma bibliothèque et pourtant j’en ai lu aucun !

Et là, je vous entends derrière votre écran : « Hein ! Mais pourquoi ?

Et bien je n’en sais rien, tout ce que je peux vous dire, c’est que chaque titre a été pris suite à une rencontre.

Oui, tout à commencé, il y a 9 ans, avec une collègue qui traversait un moment difficile. Elle posait son livre sur le bureau. Curieuse, je lui ai demandé le titre, elle m’a montré la couverture « Le premier jour du reste de ma vie » et elle m’a dit :« c’est mon bol de fraîcheur, mes ennuis s’envolent ».

Forcément, je passe direct à ma librairie.

Et hop, un Grimaldi dans ma pal ! Le temps passe, je pars un week-end avec une amie qui lit « Tu comprendras quand tu seras plus grande. »

Elle est émue, elle me dit qu’il est magnifique et qu’il faut que je le lise !

Ensuite, Insta est arrivé avec ses belles rencontres notamment Isabelle (obligée de te mentionner @mesmotssurlesleurs )qui me laisse à chaque fois des notes vocales en pleur lorsqu’elle a terminé les livres de Virginie Grimaldi…

Bref, je les ai tous et chacun a sa petite histoire, son souvenir qui illumine un moment, un visage, un partage.

Le petit dernier « une belle vie » vient d’arriver, il saisit son occasion et il me chuchote « Pas cette fois, ne me range pas tout de suite ! ».

Je feuillette les premières pages et me voilà embarquer dans la nostalgie des années 90, période magique de mon enfance. Forcément, je souris, je ris.

Les mots frétillent, deviennent des images et projettent mes propres souvenirs…

Mon histoire s’entremêle avec le regard de nos deux héroïnes, deux soeurs, Agathe et Emma.

Avec elles, nous vibrons, nous vivons tout simplement…

Leurs complicités, leurs contradictions, leurs silences résonnent en nous et nous percute en plein cœur.

Virginie Grimaldi saisit avec pureté l’instant, ce moment qui nous échappe et auquel nous aimerions qu’il perdure…

Une belle vie saisit l’insaisissable, ce temps suspendu qui réveille l’âme.

Des petites larmes ont coulés, je comprend maintenant…

Voila, j’ai lu Virginie Grimaldi et je peux à mon tour, vous dire, lisez la !

0 commentaire
bottom of page