Un mariage américain de Tayari Jones


je vous parle de mon premier retour pour le grand prix des lectrices Elle 2020, Un mariage américain de Tayari Jones aux éditions Plon.

Une plume fluide, facile à lire. L’histoire démarre plutôt bien, je me projette et je visualise des couleurs, une ambiance qui me rappelle le film, La couleur pourpre de Steven Spielberg.

Un mariage américain nous plonge dans le sud des Etats-Unis où Roy et Celestial vivent un amour infini.

Depuis plus d’un an, ce couple afro américain est marié et sont heureux malgré quelques failles dans leur couple comme leur famille. Et puis, un soir tout bascule, demain ne sera plus jamais comme avant. Une femme accuse Roy de l’avoir violé alors qu’il est innocent puisqu’à ce moment-là précis il est avec sa femme.

Et pourtant Roy sera jugé coupable, condamné à douze ans de prison. Il fera cinq années.

Cinq années de trop pour un homme, le temps de perdre sa dignité, ses illusions mais aussi de découvrir son identité par le biais de son père qu’il n’a pas connu et qu’il retrouve dans ce lieu si sombre.

Alors un couple peut-il résisté à toutes ces années de renoncement ? Tel est la question que décrypte Tayari Jones.

Véritable autopsie du couple, le lecteur est au cœur de leur intimité et nous partageons les échanges de lettres entre Roy et Celestial. Puis les mots s’estompent, laissant place à une nouvelle voix celui de l’avenir, une nouvelle page pour Celestial qui commence à refaire sa vie. L’écart grandit entre les deux êtres qui se sont aimés d’un amour infini, l’un vit en enfer et l’autre souhaite construire un nouveau paradis. Cet écart, je l’ai ressenti à la lecture, plus j’avançais et plus je prenais de la distance malheureusement avec les personnages.

De nombreuses ellipses temporaire m’ont surprises. J’avais envie d’en savoir plus sur cette erreur judiciaire, de comprendre et il n’en ai rien. Ce n’est pas le propos du livre et pourtant c’est sur ce fait que tout repose l’histoire.

Alors oui, légère déception, je m’attendais à autre chose car la plume est vraiment agréable à lire.

Les passages concernant la correspondance entre Roy et Celestial m’ont beaucoup plus mais cela n’a pas suffi pour que je m’attache aux personnages.

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie