Sous un grand ciel bleu d’Anna McPartlin




J’ai redouté la lecture des derniers jours de Rabbit Hayes et comme vous le savez, mon cœur s’est attaché à chacun des personnages.

Eux, cette famille inoubliable, avec qui nous sourions, rions, pleurons.

Nous les accompagnons depuis le début, nous sommes avec eux, nous leurs donnons la main pendant les derniers jours de Rabbit.

Une main que nous continuons à tendre même pour le « après ».

Ce fameux « après » où l’absent remplit l’espace et où les silences envahissent le cœur.

Oui, cet « après » où, il faut continuer malgré tout..

« Après », où rien ne s’arrête, tout est entre nos mains.

Sous un grand ciel bleu est certes la suite des derniers jours de Rabbit Hayes mais je dirais plutôt que c’est un tout uni par une famille, leur amour plus fort que tout.

Oui, il n’y a pas de césure, c’est comme si nous les avions quitté la veille pour mieux les retrouver.

Ils font parti de nous, comme si nous étions un peu un membre de leur famille.

Avec eux, on s’interroge sur le « après » : comment l’accepter, comment vivre avec l’absent, comment rompre les silences ?

Anna McPartlin réussit une fois de plus à nous attraper le cœur.

C’est même plus fort, le lien est resserré entre chacun des membres de la famille Hayes et nous.

Impossible de s’en défaire, nous sommes reliés avec eux au delà des pages.

Une fois, la lecture terminée, notre cœur est plein, nous sourions à la vie.

Sous un grand ciel bleu est une merveille, à l’image de la famille Hayes.

Une très belle suite, à lire absolument.

Et vous, avez-vous côtoyé la famille Hayes ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout