top of page

Quelque part au dessus du ciel de Ludivine Delaune

Par où commencer ?

Je ne sais pas, je ne sais plus !

Il y a des livres qui nous font perdre nos repères.

Oui, c’est étrange on ne sait pas grand chose et pourtant on le sait au fond de soi, de quoi cela parle dès les premières pages…

On le sait et pourtant on ne veut pas que ce soit ça, le déni est toujours plus fort…

On continue notre chemin toujours en fermant les yeux et puis le déclic …

Elle, Victoire, son prénom a tellement de sens …

Une femme comme vous et moi qui combat l’invisible, une maladie, l’endométriose.

Elle est à bout, les douleurs sont omniprésentes, ses organes sont broyés par la souffrance.

Elle veut juste que cela s’arrête… Cela commence par s’isoler, fuir le bruit, le monde en quittant Paris pour se réfugier dans un châlet en pleine forêt.

Seule, enfin !

Elle a oublié Luce, sa meilleure amie, une femme pétillante qui va s’incruster !

Oui elle est là, jamais elle ne la laissera !

La maladie gagne du terrain, Victoire est découragée, baisse les armes et pourtant contre toute attente, elle rencontre Johan, le fils de l’ancien propriétaire du chalet. Une rencontre fracassante, il ne mâchera pas ses mots devant Victoire.

Je vais m’arrêter là, difficile de mettre des mots sur des maux.

Tout ce que je peux vous dire c’est que ce texte est une petite merveille avec toutes ses nuances teintées de sombres et de lumières.

Une plume qui rend visible l’invisible avec délicatesse, justesse.

Ludivine Delaune brise le silence, celui de la maladie, qui est là, omniprésente.

La souffrance se vit, ne se partage pas. Nous sommes seuls face à elle et pourtant contre toute attente, nous ne sommes pas seul…

Victoire, c’est elle, c’est nous, des femmes qui se battent alors

que tout est fait pour qu’elles abandonnent !

Ludivine Delaune brise les silences, impossible de rester insensible !

Un texte poignant, intense, intime qui m’a touché en plein cœur.

Vous verrez, une lecture qui ne vous marquera et qui restera longtemps dans votre coeur.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page