top of page

Poussière blonde de Tatiana de Rosnay

American Dream forever

Rien ne pouvait présager qu’elles se rencontrent…

Oui, rien !

Et pourtant le destin en a décidé autrement et c’est toute la beauté du hasard qui fait bien les choses…

Elle, Pauline, une jeune mère célibataire est une femme de chambre au célèbre Mapes Hôtel à Reno.

Son travail ne fait pas rêver, elle est reléguée au nettoyage des toilettes jusqu’à ce qu’elle doit remplacer Pilar, la femme de chambre attitrée de la suite 614.

Ni une ni deux, elle doit nettoyer de fond en comble sous le regard exigeant de sa responsable Mildred Jones.

Elle pensait trouver la chambre vide et pourtant il y a une femme, un peu déboussolée…

C’est Mme Miller, la femme d’Arthur Miller, le réalisateur. Pauline ne la reconnait pas au début et puis c’est la révélation, c’est elle, Maryline Monroe !

Le couple est là pour le tournage du film « Les désaxés ».

Tous les séparent et pourtant au fur et à mesure contre toute attente des liens vont se tisser.

Tatiana de Rosnay nous dévoile les coulisses du septième art où quand l’image cristalline rencontre celle du réel. Elle nous propose un portrait de l’icône sans fard, au coeur de la vérité, celle de l’intime. Elle nous revèle que la lumière a besoin de l’ombre et réciproquement, les deux sont inséparables et c’est toute la beauté de leur rencontre.

Un récit qui rend hommage à Maryline mais aussi à toutes les femmes qui restent dans l’ombre et qui se battent pour survivre.

Une fois de plus, la plume de Tatiana de Rosnay m’a emporté. Elle arrive en quelque mots à capter une atmosphère, à saisir l’air du temps. Elle sait attraper l’instant, le mouvement, les silences comme sait très bien faire le cinéma.

Alors, si vous avez envie de rencontrer Maryline et Pauline, foncez !

0 commentaire

Comments


bottom of page