Petites créatures de Mélanie Golding


Oubliez tout, oui oubliez tout les thrillers domestiques, psychologiques que vous avez lu jusqu’à présent.

Fermez les yeux, vous n’êtes pas

prêt !

Oubliez tout, je vous le dis, laissez-vous emporter par la plume de Mélanie Golding, vous verrez son univers est complètement atypique.

Elle nous entraîne dans une atmosphère à la fois très réaliste et en même temps fantastique.

Ici, les légendes, les contes côtoient la réalité, le quotidien.

Deux mondes qui s’entrechoquent pour soulever des sujets tabous et réveiller nos angoissent qui nous hantent le plus.

Vous savez celles que nous refoulons pour tenter de mieux vivre.

Nous les cachons sous le tapis tant bien que mal jusqu’au jour où elles réapparaissent.

Et là, impossible d’y échapper, nous n’avons plus le choix, nous devons les affronter ou pas…

C’est ce qu’il va arriver à Lauren Tranter qui vient d'accoucher de jumeaux : Riley et Morgan. La fatigue, l'anesthésie de la césarienne, la rendent un peu confuse. Elle est loin d’être euphorique, elle est tout simplement KO.

Une fatigue qui va l’entraîner dans les méandres de ses angoisses. En pleine nuit, Lauren va appeler la police. Une femme effrayante s'est introduit dans la maternité et menace d'enlever ses bébés.

Il n'y aura pas de suite à cette plainte par manque de preuve mais le lieutenant Joanna Harper va être intriguée par cette histoire.

De retour à la maison, la femme effrayante revient et observe Lauren et ses enfants du jardin jusqu'au jour où les bébés sont enlevés…

Ils seront retrouvés peu de temps après mais Lauren ne les reconnaît pas. Ces bébés ne sont pas ses enfants mais des créatures imitant ses bébés ont pris leur place.

Hospitalisée en psychiatrie, cette jeune mère va tout faire pour sauver ses enfants.

Alors, Lauren est-elle folle ou bien a t-elle vu juste ?

Pour le savoir , vous savez ce qu’il vous reste à faire …

Tout ce que je peux vous dire c’est que vous serez happé dès les premiers mots. Son atmosphère à la fois dérangeante et envoûtante vous attrape dès les premières pages.

Impossible à lâcher, nous sommes envoûtés par le récit de Lauren. Elle nous dévoile sa perception et nous entraîne avec elle dans les abîmes de l’âme humaine.

Une intrigue qui repose sur nos propres croyances, diablement bien ficeler.

Vous verrez, vous n’êtes pas prêt d’oublier l’intrigue des Petites créatures.

Une fois terminé, il continue de nous hanter longtemps…

Je vous le dis et c’est rare, il fait parti des meilleurs thrillers psychologiques que j’ai lu.

Alors, oubliez tout ce que vous avez lu, même mes mots et laissez-vous envoûter par les Petites créatures.

Alors prêt à plonger dans la folie de l’être humain ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout