top of page

Peines perdues de Nicolas Lebel

Billet en main, la jeune femme vous installe à votre place.

Vous êtes là, au première loge pour assister à une pièce de théâtre pas comme les

autres !

Cela faisait longtemps que vous n’avez pas remis les pieds au théâtre, vous regardez autour de vous, priant que personne devant vous, ne va pas vous gênez !

Les trois coups sont frappés sur le plancher de la scène, c’est bon, vous êtes bien installé !

Le rideau s’ouvre sur une cellule de la prison de Brueghel.

Théo entre en scène, il est condamné pour le meurtre d’une femme, un accident de la route.

Il est le souffre douleur de Marco, le tonton marseillais. Il le frappe tous les jours, le corps de Théo n’est plus un corps, juste un bout de chiffon…

Au delà, de la violence physique, il a un deal avec le mari veuf, Pierre Moulins, lui raconter à chaque parloir l’accident en détail de voiture en échange d’une recommandation pour qu’il sorte de cet enfer.

Théo est bien naïf, l’homme reste un loup pour l’homme et il va l’apprendre à ses dépends…

Le rideau se ferme.

Et oui, vous n’en saurez rien de plus sur ce polar atypique, complètement dingue !

Oui, c’est la première fois que je découvre l’auteur et je ne m’attendais pas à recevoir une énorme claque !

Vous verrez, vous n’êtes pas prêt !

Dès les premiers mots, nous sommes plonger dans l’effroi, dans une ambiance oppressante où nous découvrons l’univers carcérale.

C’est sombre, très réaliste et nous sommes nous aussi enfermés avec Théo, cherchant une issue possible… mais la lumière reste éteinte dans cet univers régit par l’obscurité…

Une construction originale en cinq actes où les personnages entrent et sortent comme dans une pièce de théâtre.

Et, ils ne le savent pas encore qu’ils sont déjà pris dans les rouages de la tragédie…

Un huit clos angoissant où règnent manipulations, trahisons, emprise avec une obsession terrible : est-il possible de s’échapper à son destin ?

Une lecture percutante, impossible à lâcher !

Alors, êtes-vous prêt à pénétrer dans les entrailles de Brueghel ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page