top of page

Nous nous verrons en août de Gabriel García Marquez

Quel bonheur de retrouver la plume de Gabriel García Márquez !

Oui, un auteur incontournable, Cent ans de solitude est un des rares livre que je relis encore…

Alors, quelle belle surprise de découvrir que dix ans après sa mort, son dernier roman soit enfin publié.

Rien ne le prédestiner à être entre nos mains, Gabriel García Márquez ne voulait pas qu’il sorte, ce sont ses fils qui ont décidé de son sort… Et heureusement !

Nous nous verrons en août est un récit atmosphérique.

Le soleil claque sur notre visage, les embruns nous enveloppent le cœur.

Le temps est suspendu et nous suivons les pas d’une femme, Ana Magdalena Bach.

Oui, notre héroïne s’accorde le temps d’un été, plus précisément le 16 août, une escale sur une île caribéenne pour se recueillir sur la tombe de sa mère.

Un rendez-vous, un rituel très bien régler :

déposer un bouquet de glaieul, réserver le même hôtel, repartir le lendemain pour retrouver son mari et ses enfants.

Chaque été c’est la même chose, enfin presque !

L’été de ses 46 ans tout bascule suite à une rencontre.

Pour le savoir, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Tout ce que je peux vous dire, c’est que vous allez être transporté du début à la fin. L’atmosphère méditerranéenne et sensuelle vous enveloppera le corps et réveillera tous vos sens. Une ambiance magnétique qui nous attrape dès les premiers mots.

Un magnifique portait de femme qui évolue au fils des pages, du temps.

Un vent de fraîcheur, de liberté souffle entre les lignes.

C’est tout simplement beau et on se laisse transporter pour échapper un court instant à la grisaille quotidienne.

Nous nous verrons en août est un texte court mais d’une puissance rare.

Chaque mot est une sensation, un son qui réveillent en nous ce que nous avons de plus précieux : l’amour, la liberté, le désir.

A lire !


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page