top of page

Nos coeurs disparus de Celeste Ng

ll y a des livres qui nous révèlent une vision, celle du monde de demain inspiré sur celui d’aujourd’hui.

Nos cœurs disparus est une dystopie puissante sur le pouvoir des mots, des livres.

Oui, Bird a seulement 12 ans et il vit seul avec son père.

Sa mère est partie depuis 3 ans.

Pourquoi ?

Son crime, c’est d’être ce qu’elle est, une poète asiatique.

Oui, l’Amérique a bien changé, quoi que…

Suite à une crise économique, le PACT a été instauré. En effet,

la Preserving American Culture and Traditions Act est la

nouvelle loi pour sauvegarder la culture et les traditions américaines. Elle punit donc toutes les personnes qui ont des comportements antiaméricains, plus particulièrement les asiatiques. Pour les américains, ce sont eux qui ont causé la crise et la chute du pays. Ils sont donc responsables du malheur des américains, il faut qu’ils payent ! Ainsi, tous les parents asiatiques qui ont des enfants seront séparés de force. La maman de Bird a donc pris les devants et laissé son fils avec son père qui lui est américain. Privé de sa mère, Bird avance avec son père dans une Amérique totalitaire où les livres sont interdits, les recherches sur Internet sur des thèmes culturels sont bloquées. Le comble pour le père de Bird qui est un ancien professeur devenu bibliothécaire !

Les mots, les livres possèdent un pouvoir puissant : le savoir. Ils nous transmettent une part de vérité…

Et, par hasard à l’intérieur d’un livre, Bird découvre une lettre de sa mère. Il quitte tout pour la retrouver. Il va alors découvrir l’impensable !

Ng explore avec brio la puissance des livres, des bibliothèques, des mots et nous révèlent leurs pouvoirs. Elle met en lumière des voix en marge, réduites au silence et les expose pour réveiller nos consciences…

Une plume magnifique empreinte de poésie qui soulève avec délicatesse toutes les problématiques de notre société actuelle.

Un récit émouvant qui m’a touché en plein coeur et qui m’a rappelé évidemment La servante écarlate…

Un texte qui continue de me hanter même une fois le livre refermé. Une vision pas si éloignée de la nôtre malheureusement, il est nécessaire de préserver la liberté.. Demain est entre nos mains !

A lire !

0 commentaire

Bình luận


bottom of page