Nos âmes au diable de Jérôme Camut et Nathalie Hug


Onde de choc

Vous ne l’avez pas vu venir !

Oui, impossible d’imaginer l’impensable pour la simple bonne raison que cela ne nous a même pas traversé

Oui, il y a des lectures qui nous surprennent et nous sortent de notre zone de confort.

Nos âmes au diable fait parti de ces rares livres qui marquent, qui bousculent et qui enterrent toutes nos convictions une à une.

Une fois la lecture commencée, nous sommes pris au piège, impossible de relever les yeux, nous voulons savoir, nuit blanche assurée.

Dès le début, les mots nous happent, nous attrapent et ne nous lâchent plus.

Ici, le récit nous plonge très vite dans le vif du sujet.

Nous suivons les pas de Sixtine, une enfant de 10 ans qui est en vacance avec son père chez ses grands-parents. Sa maman est à Paris pour des raisons professionnelles. Elle a un travail très prenant. Un rythme à 1000 à l’heure jusqu’à ce que tout s’arrête. La sonnerie du téléphone retentit, coup de massue : sa fille a disparu.

Le temps s’arrête, son monde s’écroule.

Paradoxalement, son mari le vit différemment, il accepte.

Pour Jeanne, c’est impossible, sa fille est forcément vivante.

D’ailleurs, ils n’ont pas trouvé son corps …

Les années passent, le temps apaise superficiellement les maux, la vie continue oui mais pas sans elle, Sixtine.

Seule, elle continue son combat pour retrouver sa raison de vivre.

Elle ne peut pas accepter le silence alors chaque jour elle y croit pour surmonter son deuil et pour affronter le poids de la culpabilité.

Elle n’admet pas cette vérité alors jusqu’où une mère est elle capable de faire pour retrouver son enfant ?


Une intrigue qui nous plonge au cœur de l’enfer.

Nous pensons que le pire est derrière nous et bien ce n’est qu’une illusion…

Plus nous avançons, plus nous côtoyons le mal, le pire de l’être humain.

Le diable est sous nos yeux, il joue avec nous, rie même de notre naïveté.

Un récit intense, puissant, qui réussit à nous secouer du début à la fin.

Nous sommes écrasés par le poids de l’intrigue, difficile d’en sortir indemne même une fois le livre refermé.

Un thriller sombre qui nous emporte très loin dans les méandres de l’âme humaine.


Alors, prêt à rencontrer le diable ?

0 commentaire