Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain


TIC TAC le chrono est en place, à toi de défier le temps et de vaincre tout les obstacles : TOI

Oui, tu n’as pas choisi la course la plus facile : le 400 mètres est la plus longue et nécessite le plus de concentration surtout sur les 100 derniers mètres.

Tu le sais, tu aimes les challenges et surtout tu aimes sentir le vent qui te frappe au visage, attraper un court instant la vie.

3 2 1 A vos marques, prêt, partez !

C’est parti pour une course complètement dingue, au micro Mathieu Palain commente chacune de tes foulées dans son récit Ne t’arrête pas de courir.

Tes pas, Mathieu Palain les apprivoise tout les mercredis au parloir du centre de détention de Réau.

Face à face hors norme entre un journaliste et un athlète, Toumany Coulibaly. Mathieu Palain veut comprendre comment tu en est arrivé là.

Des pas qui décroche le titre de champion de France du 400 mètres, et ces même pas qui attaquent une boutique de téléphonie quelques heures après ton sacre.

Premier virage, tes pas s’entrechoquent avec tes rêves et le goût du risque.

Des pas à la fois talentueux et fracassés.

La course se poursuit, la vie défile, confessions au parloir.

Mathieu Palain nous retrace ton parcours : de ta jeunesse à l'arrivée de l'athlétisme, tes années au Mali, ta famille, tes frères et soeurs, tes enfants, tes cambriolages, tes exploits et médailles, tes arrestations, tes procès, la prison...

Second virage, au fils des mètres et des parloirs se noue une solide amitié entre toi, Toumany Coulibaly et Mathieu Palain.

Vous avez grandi dans la même banlieue, le 91 et peut être que vous vous êtes croisé sans le savoir …

À vous deux, des rêves pleins les poches s’accrochent sur vos sweat rouge.

Alors, oui Mathieu Palain veut comprendre comment un homme comme toi qui a toutes les cartes en main pour réussir détruit tout sur son passage aussi rapide que ton record de 45 s 74.

Tes pas continuent, tu ne regardes plus en arrière.

La ligne d’arrivée est devant toi, pleine d’espoir.

La course continue, elle ne s’arrête jamais, tu as ton destin entre « tes pas ».

TIC TAC, le compte à rebours est lancé,

Tu respires un grand coup, tu es enfin prêt.

Oui, toi qui est arrivé jusque là, bravo !

Tu as su t’arrêter sur mes mots et peut-être que tu continueras ta foulée en lisant Ne t’arrête pas de courir, un récit fort, qui transpire le vrai.


Alors, prêt à courir ?

0 commentaire