Les sept soeur de Lucinda Riley


Confession d’une lectrice 🤫

Je dois vous avouer un secret, contre toute attente, j’ai adoré les sept sœurs de @lucindarileyofficial @lillycharleston 

Mais me diriez-vous pourquoi un tel aveu ?

Tout d’abord, j’avais des préjugés, ce livre est classé dans les romances, d’ailleurs ce n’en ait pas vraiment un.. Et j’ai beaucoup de mal avec les romances... Suite à la déferlante d’engouements et d’enthousiasmes pour cette saga, je me suis dit, il faut que je fasse mon propre avis. Alors le voici 😉

Le savez-vous ? Les sept sœurs est une constellation. À la recherche de ses étoiles, un milliardaire suisse, célibataire, Pa Salt décide d’adopter sept petites filles. La première adoptée est Maia que nous allons suivre dans cet opus. La seconde sœur, Ally arrive 3 ans après puis il y aura une suivante et encore une suivante. Elles seront six. Pa Salt n’a pas trouvé sa septième fille, celle qui rayonnera aux côté des autres telle une constellation. Sa quête est terminée, il a rejoint les étoiles. Ses filles se retrouvent toutes dans leur grande maison de Genève, afin d’écouter les dernières volontés de leur père. Elles découvrent dans le jardin une sphère sur laquelle est gravée la fameuse constellation, des coordonnées géographiques et une phrase en grec pour chacune de ses filles.       Revenons à notre héroïne, Maia qui est traductrice et qui lit le grecque. Elle découvre sa phrase : « Ne laisse jamais ta peur décider de ton destin. » Son père lui laisse une lettre et un étrange objet, un morceau de tuile. Beaucoup de mystères alors Maia ne peut s’empêcher de découvrir ses coordonnées géographiques qui lui révèlent Rio de Janeiro.

Ni une ni deux, elle fonce vers son identité, une (en) quête fabuleuse qui l’emmène dans les pas de son arrière grand mère Izabella. Nous faisons un bon dans le passé, les années 30. Nous découvrons Rio et Paris, le quartier Montparnasse des artistes comme jamais. Nous sommes tout simplement transporté, happé entre le présent et le passé qui dévoilent au fur et à mesure des secrets, des nons-dits. Le poids de l’héritage familiale qui constitue nos racines, notre identité. 

Se défaire du passé pour se réconcilier avec soi est le cheminement de Maia. 

Des thèmes fort sont abordés comme la condition des femmes, le mariage forcé, les conventions qui conditionnent notre vie. 

Une histoire qui nous emporte et qui se mêle au réel puisque nous suivons la construction du Christ Rédempteur sur le Corcovado. Une lecture qui m’a fait voyagé et qui m’a fait du bien pendant le confinement.

Fin d’une confession d’une lectrice

Je vous avoue, je suis devenue addict à cette saga. Une lecture très addictive, je l’ai dévoré en deux soirées. 

Quelque part, nous pouvons que nous identifier à travers les sept soeurs. Il y a un peu, beaucoup, passionnément de nous en chacune des sœurs. A nous de trouver laquelle nous correspond le plus et pour le découvrir je vais lire les autres tomes.

Et vous avez-vous cette saga ?Quelle soeur vous correspond le plus ?

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie