Les sœurs de Montmorts de Jérôme Loubry


Je ne sais pas vous mais la première chose qui t’obsède quand tu lis Jérôme Loubry, c’est qu’il n’arrivera pas à te manipuler !

Oui, tu te dis : « Pas cette fois, il n’y arrivera pas ! »

Il faut dire que tu t’es bien préparé pour son dernier, Les sœurs de Montmorts.

Il t’a bien retourné le cerveau avec Les refuges et De soleil et de sang alors c’est bon, pas cette fois-ci !

Alors, tu scrutes, tu analyses dès les premières pages.

Te voilà plonger dans une ville mystérieuse, Montmorts.

Un lieu envoûtant qui t’agrippe, toi lecteur, dès les premiers mots.

Tu sais rapidement que tu es pris dans ses filets, tu le sais et pourtant tu ne lâches rien, tu continues d’analyser…

Ton cerveau est en pleine ébullition, tes synapses communiquent un max.

Tu penses que tu contrôles la situation, que rien ne t’échappe.

C’est exactement ce que veux Jérôme Loubry, que tu te sentes en confiance !

Oui, tu es prêt à dessiner un mouton, un véritable jeu d’enfant pour toi !

En es-tu sûr ?

Plus tu avances et plus tu t’engouffres dans tes certitudes, là où l’auteur veut t’emmener.

Tu ne vois rien, tes neurones t’ont transmis l’information que lui voulait. Alors, tu plonges, tu le suis, tu penses que tu vas t’en sortir car après « Tout le reste n'est que flocon de

neige. »

Tu tombes et pourtant de temps en temps, il te donne la main, des indices que tu ne vois pas.

Tu es aveuglé. Les pages défilent, le chemin dérape, tout t’échappe et pourtant tu continues d’y croire …

Le dénouement approche et là c’est la claque.

Comment en es-tu arrivé là ?

Tout était sous tes yeux, tu le savais, tu t’étais préparé et bam il t’a encore retourné le

cerveau !

Oui, même toi, qui est en train de lire les mots de Cookie, tu penseras être doublement prêt et bien rassure toi c’est exactement ce que veux Jérôme Loubry !N’oublie pas « Tout le reste n'est que flocon de neige. »

Alors, penses-tu arriver à déjouer les fausses pistes et à percer les mystères de Montmorts ?

Pour le savoir, fonce le lire !


Et vous, aimez-vous la plume de Jérôme Loubry ?

0 commentaire