top of page

Les pionnières tome 2 et 3 d’Anna Jacobs

Il y a des livres qui nous happent dès les premières pages.

Oui, en très peu de mots, ils nous attrapent le cœur.

Nous sommes pris au cœur de l’histoire, impossible de se détacher des personnages. Nous sommes avec eux, nous retenons notre souffle à chacun de leur pas.

Les pionnières d’Anna Jacobs fait partie de ces rares livres où nous ralentissons notre rythme de lecture pour rester encore un peu avec eux. C’est la saga qui a réussi à me faire vibrer tout au long des trois tomes.

Le premier tome fut une magnifique surprise alors forcément, je n’avais qu’une envie : découvrir la suite.

Le second tome commence par l’histoire des jeunes sœurs Ismey et Mara qui ont été envoyé de force en Australie et confié à un couvent. Nous découvrons alors leurs périples.

C’est après leurs récits que nous revenons à la fin de l’intrigue du tome 1 pour découvrir enfin Théo et Keara qui retournent du côté de Melbourne. Elle n’a qu’une obsession : retrouver ses sœurs ! Evidemment, rien ne va se passer comme prévu !! Ce serait trop facile !

Nos héroïnes devrons affronter pas mal d’obstacles, arriveront-elles à les surmonter ? Pour le savoir, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Le troisième tome, lui es différent des deux autres. Il peut se lire de manière indépendante. Ici pas de dépaysement en Australie, toute l’intrigue se déroule en Angleterre.

Nous ne retrouvons pas les sœurs des tomes 1 et 2 (petit regret d’ailleurs…).

Le seul lien avec les tomes précédents est le personnage Malachi qui quitte l’Australie.

Nous restons donc aux cotés de sa mère, Hannah, forcée de cohabiter avec sa belle-fille Patty. Cette dernière a un comportement abject, vis-à-vis d’Hannah.

Un rapport dominant / dominé.

Hannah devient en quelque sorte l’esclave de Patty. Nous n’avons qu’une envie défendre Hannah contre la tyrannique Patty.

En parallèle, nous découvrons Nathaniel, jeune fermier qui vient de perdre sa femme.

L'histoire se construira autour de la rencontre de ces deux personnages.

Un tome 3 différent des deux autres mais qui m’a happé du début à la fin.

Anna Jacobs est une conteuse hors pair, elle soulève à chaque fois des thèmes forts et nous emporte avec elle.

Ici, un message fort sur la condition de la femme, la violence quel que soit sa nature, physique ou morale. 

Quel que soit le tome, Anna Jacobs dessine des personnages attachants, impossible de les oublier, nous voulons rester avec eux à tout jamais.

 

Une saga très addictive qui qui a réussi à me transporter du début à la fin, avec toujours un message d’espoir et de lumière malgré tous les obstacles.

 

Alors prêt à découvrir les Pionnières ?

Aimez-vous les sagas familiales ?

 

 

0 commentaire
bottom of page