Les indécis d’Alex Daunel


Imaginez un instant, vous êtes dans l’après, vous savez ce moment où l’on s’imagine tout !

Oui, qu’est ce qui a derrière, après la vie ?

Imaginez, vous y êtes et là c’est le choc !

Vous vous attendez à tout sauf à ça !!!

Oui,on vous pose la question fatidique qui déterminera tout votre après : « si vous deviez être un genre littéraire, lequel seriez-vous ? »

Vous devez répondre à cette question, vous n’avez qu’un seul choix.

L’enjeu est de taille, vous incarnerez un personnage dans le roman comme une seconde vie afin d’inspirer un auteur vivant.

Concept farfelu, dingue mais purée de vie, êtes-vous capable de faire le choix ???

Cookie en est incapable, il est comme le héros, Max.

Tout les deux font donc partis des indécis, purée de vie !!!

Max a 24 heures pour trouver son genre littéraire.

Pour trouver la réponse, il se fera accompagné par Mme Schmidt, son ancienne professeur de français. Depuis quelque années, elle est partie de notre monde.

Elle connaît bien les indécis, c’est son rôle mais là elle ne s’attendait pas à tomber sur son ancien élève, âgé de 33 ans, parti bien trop

tôt …

Bref sa mission va être très

compliqué …

En effet, Max n’aime pas lire alors comment choisir un genre littéraire ???

Cookie ne vous en dira pas plus si ce n’est que lui, il aime tellement de genres que 24h ne lui aurait pas suffit pour faire son choix !!!

Bref, pour connaître la suite, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Un récit original qui rend hommage aux livres, aux auteurs, à la littérature.

Ici, tout les genres ont leurs places, pas de jugement, juste l’amour du livre.

Avec humour et délicatesse, Alex Daunel pose toujours un regard bienveillant et nous interroge sur le sens que l’on donne à notre vie.

Tout les lecteurs se retrouveront dans les indécis et c’est la force de ce livre.

Cookie a tout simplement adoré, il ne l’a pas lâché, lu d’une traite.

Alors, imaginez, si on vous pose la question :« si vous deviez être un genre littéraire, lequel seriez-vous ? », quelle serait votre réponse ?

Feriez-vous parti des indécis ?

0 commentaire