Les femmes qui craignaient les hommes de Jessica Moor



Révélation

Certains livres nous surprennent et nous hantent même une fois refermés…

Oui, Les femmes qui craignaient les hommes est une lecture inattendue.

Je serais passé à côté mais grâce au

#prixnouvellesvoixdupolar il a croisé mon chemin…

C’est assez rare, sans doute même la première fois que je lis un thriller qui traite sous un angle différent, la violence conjugale.

Jessica Moor réussit magistralement à briser ce tabou en mêlant un regard factuel, concret avec du suspens.

La construction de l’intrigue est très originale.

L’intrigue s’articule autour du personnage de Katie. Elle est aujourd’hui morte.

Le récit revient sur son passé : sa rencontre avec Jamie.

Un amour fusionnel qui va rapidement l’étouffer.

Sa liberté est dépendante de Jamie, il l’a contrôle jusqu’à l’anéantir.

Son passé est alterné avec le présent : l’enquête sur son suicide, sa nouvelle vie au Widringham Womens Aid, un centre de refuge pour femmes.

Jessica Moor crée une tension qui monte crescendo.

On retient notre souffle, respiration coupée sur certains passages.

La violence est réelle, nous avons un aperçu concret sur ce que traversent les femmes battues.

Une plume intelligente, percutante qui soulève et brise les silences.

La fin est juste incroyable, à la fois imprévisible mais tellement juste.

Un thriller qui a le don de capter l’intime, d’éclaircir le sombre pour illuminer la vérité.

À nous de bien la regarder en face pour arrêter enfin d’être dans le déni !

Un thriller différent, qui ose réveiller les silences, vous verrez, il vous surprendra !

Une lecture qui fracasse, indispensable à lire.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout