Les enfants des riches de Wu Xiaole


ll y a des livres qui nous entraînent dans une spirale infernale et qui nous plongent avec le personnage dans son obsession.

Oui, à tel point que nous sommes nous aussi dans cet engrenage.

Les enfants des riches fait parti de ces rares romans qui nous poussent dans la psyché de l’âme humaine avec comme problématique obsessionnelle : jusqu’où sommes nous capable pour offrir le meilleur à nos enfants ?

Dans une atmosphère envoûtante, Wu Xiaole nous ouvre les portes d’une maison d’une famille modeste.

Nous sommes immergés avec eux, témoin de leur parcours et de leur évolution.

Nous découvrons Chen Yunxian, Taïwanaise, maman d’un petit garçon. Son mari fait tout pour que sa famille ait une vie meilleure mais cela ne suffit pas à Yunxian.

Entre promesses échouées, désillusions, elle souhaite que cela s’accélère plus vite pour son enfant. Oui, à Taïwan, le culte de la performance débarque dès la maternelle.

Plus l’école est chère, plus elle est renommée. Il faut être riche pour satisfaire les apparences.

Oui, Yunxian rêve d’appartenir à ce cercle rare et si précieux, les privilégiés.

Et cela tombe bien, le patron de son mari souhaite offrir les frais de scolarité à son fils.

L’enfant a donc accès à l’école la plus prestigieuse du pays pour le plus grand bonheur de sa mère.

Oui, mais voilà ce cadeau a un prix …

Ce n’est pas tout d’accéder au cercle, le plus difficile est d’y rester !

Wu Xiaole nous plonge au cœur de l’intime et nous dévoile avec justesse comment la société nous enferme sur notre statut social.

Ici, le multiple n’existe pas, l’individualisme domine.

La quête de la réussite est une obsession. Où est donc la place du bonheur ?

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une ambiance qui nous rappelle le film Parasites.

Wu Xiaole dissèque parfaitement comment nos actions sont régies en fonction du dictat de la société. L’échec n’a pas sa place.

Oui, il faut briller, briller et encore plus briller pour sauver les apparences !

Un récit, intense, vertigineux qui nous entraîne dans les méandres de l’âme humaine.

Alors, prêt à découvrir l’histoire de cette famille ?

Aimez-vous la littérature asiatique ?

0 commentaire