Les demoiselles d’Anne-Gaëlle Huon


C’est l’histoire d’une rencontre,

Elle, une plume, couleur rouge passion qui jusqu’à présent était blanche à mes yeux. Invisible, anonyme, elle a frappé à ma porte.

Moi, j’entrouvre l’entrée tout doucement et oui j’hésite à lui ouvrir, je ne l’a connais pas après tout !

La lumière se faufile sous ma porte. Intriguée, j’ouvre et là, patatras un tourbillon flamboyant m’emporte.

Je suis transportée dans une autre époque, les années 20.

Je suis les pas de Rosa, une jeune Espagnole qui franchit les Pyrénées pour rejoindre le petit village de Mauléon dans le Pays Basque.

Rosa quitte sa ville natale pour rejoindre la capitale.

Oui, vous ne le savez peut être pas mais Mauléon est la capitale de l’espadrille, les fameuses chaussures qui sont à vos pieds chaque été. C’était la petite parenthèse, alors revenons à Rosa.

Elle est là, comme d’autres jeunes filles, telles des hirondelles pour devenir

des couseuses d’espadrilles. Des petites mains qui ne s’arrêtent pas pour gagner un petit pécule qui servira à constituer le trousseau de leur mariage.

Petit à petit, l’hirondelle rêve d’ailes et s’envole vers la rencontre des Demoiselles, des femmes libres, émouvantes, attachantes.

C’est l’histoire d’une rencontre,

Celle qu’on espère plus, qu’on imagine plus,

Celle qui chamboule tout, qui efface tout,

Celle qui nous fait vibrer,

Celle où tout est possible,

Celle qui foudroie notre vie,

Celle qui éclate nos croyances,

Celle qui faut que vous rencontrez absolument.

Ma porte est grande ouverte, les voix des Demoiselles virevoltent, envahissent mon intérieur. Elles sont là, toutes pimpantes, gaies, chantent, dansent, s’affirment et crient leurs libertés.

Impossible de vous refermer la porte Madame @annegaelle_huon , je vais m’envoler en direction la Provence et j’ai hâte.


Alors, ni une ni deux, prenez vos espadrilles et foncez à la librairie demain pour rencontrer les demoiselles.

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie