Les bruits du souvenir de Sophie Astr


Temps suspendu

Des mots, juste des mots, des petits bouts, des petits morceaux éparpillés ici et là et qui s’en le vouloir se lient, se relient avec ce que nous avons de plus précieux, la vie.

Ils s’animent devant nous, nous attrapent et nous entraînent dans leurs musicalités.

Des notes familières alors nous sourions, rions, pleurons, des petites larmes à la fois nostalgiques mais aussi apaisantes.

Oui, nous sommes tout simplement bien.

C’est cette sensation que j’ai eu en lisant Les Bruits du souvenir.

Je n’avais pas un livre entre mes mains mais un carnet comme celui de l’héroïne, Claire.

Oui, pour la première fois, j’ai annoté, souligné et même gribouillé.

Un comble pour la maniaque que je suis où les pages ne doivent pas être écornées !

Oui, mais ici c’est particulier, alors on oublie tout, on s’en fiche même !

Nous vivons tout simplement l’instant. Nous ne réfléchissons plus, nous laissons notre cœur écouter les mots. Nous nous blottissons avec eux, et nous espèrerons que ce moment s’étire, perdure…

Alors, nous retenons les pages pour rester près de Claire, Marie, Sylvie, Laurence, Marelle, le lieu de tout les possibles.

Ils sont là parmi nous, ils nous tendent la main. Nous ne les lâchons plus. Nous faisons avec eux ce petit bout de chemin où chaque direction nous emmène vers nos propres choix.

Nous ne les accompagnons plus mais ce sont bien eux qui nous suivent sans que nous le sachions.

Ils sont là, prêts à refermer nos plaies et à adoucir nos maux.

Ils nous serrent dans leurs bras et nous nous réfugions avec eux.

Sophie Astrabie a l’art de capter les petits moments précieux, ceux qui sont banals et qui deviennent avec le temps une évidence.

Vous savez ces petits instants qui se réveillent un matin et qui nous rappellent chaque bruit, chaque silence avec l’absent, celui qui n’est plus mais qui nous chuchote au creux du cœur : avance, ne te retourne pas!

Toutes les âmes se reconnaîtront en lisant ce roman.

Les bruits du silence m’ont éblouie le cœur.

Je le dis rarement, première fois en 2022, c’est un coup de cœur absolu.

Je sais déjà que je vais l’offrir à ma maman et à tout ceux que j’aime.

Lisez le, vous verrez votre cœur vous dira merci.

0 commentaire