Le service des manuscrits d’Antoine Laurain

Mis à jour : janv. 25

Entrez dans cette pièce si secrète et mystérieuse

Amis lecteurs, Bonjour,

Chaque jour, vous lisez des mots, tournez des pages. Vous retrouvez pour votre plus grand plaisir les personnages laissés la veille en soulevant votre beau marque page.

Coup de cœur ou déception, le livre est bien là entre vos mains.

Mais savez-vous comment a-t-il atterri sous vos yeux ?

Bienvenue dans Le service des manuscrits, un lieu mystérieux où tout est possible.

Connaissez-vous ce service tant redouté par les écrivains en tout genre ?

Venez, entrez dans les coulisses, Antoine Laurain vous ouvre les portes du monde de l’édition.

Nous retrouvons Violaine Lepage, directrice du service des manuscrits d’une célèbre maison d’édition parisienne.

Quelques minutes suffisent pour Violaine de déceler le chef d’œuvre aux écrits médiocres.

Avec son stylo, elle signe souvent d’un carré, le livre est alors refusé. Parfois, c’est un croissant de lune, le manuscrit est intéressant mais pas encore suffisant pour être édité. Néanmoins, le service retiendra son nom. Enfin, le précieux, le trésor, la pépite tant attendu est représenté par le soleil. Il est de tout évidence à paraître de toute urgence.

C’est le cas pour le manuscrit intitulé "Les Fleurs de sucre" signé Camille Désencres. Un chef d’œuvre absolu qui poursuit son chemin jusqu'à la sélection finale du Goncourt. Oui, mais voilà, l’auteur reste étonnamment discret et invisible.

Alors qui se cache derrière cette identité, un homme, une femme ?

Un écrivain mystérieux et une histoire magique où les évènements et pas n’importe lesquels, des crimes, se produisent dans la réalité.

Construit comme une enquête, nous sommes pris dans un engrenage avec comme seul souhait : connaître le dénouement.

Le service des manuscrits est un bijou, un livre que l’on savoure avec délectation, hors du temps.

Telle une parenthèse, le lecteur s’évade de son quotidien grisâtre et pénètre au cœur d’un univers qui le fascine mais qui lui échappe.

Antoine Laurain nous tend la main et nous fait voyager dans ce monde où nous pouvons croiser Proust, Modiano, Houellebecq, Murakami. Une visite hors norme, insolite qui enchantera tous les amoureux des livres.

Véritable immersion dans le monde de l’édition, Antoine Laurain manie avec finesse les mots comme des clins d’œil à la réalité. 

Il rend visible l’invisible, le pouvoir de l’objet qui n’est autre que le livre.

Vous l’avez compris, c’est une évidence, mention soleil flamboyant sur Le service des manuscrits.

Alors avez-vous envie d’ouvrir la porte du fameux Service des manuscrits ?


Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie