Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie

La vie que tu t’étais imaginée de Nelly Alard


Préparez-vous, c’est l’effervescence. Vous devez choisir votre plus belle robe, oui votre cœur en frémit encore. Vous êtes convié au bal, celui tant attendu pour vivre la magie des valses viennoises, celui dont vous rêviez petite fille, les étoiles pleins les yeux quand vous regardiez Sissi l’impératrice. Avec La Vie que tu t'étais imaginée, de @nelly.alard.gallimard @editions_gallimard , nous suivons les pas de Karolina, la fille cachée de Sissi.

La danse entremêle plusieurs variations, plusieurs pas celles de Karolina mais aussi celle de sa fille Elissa et enfin celle de l’autrice, Nelly Alard.

Trois femmes, trois destins qui se croisent, qui défilent sous nos yeux telle une bobine de film. Le fil rouge qui les relie, est le cinéma.

Karolina dans l’ombre majestueuse de sa mère Sissi, personnage que nous connaissons tous à travers les films cherche désespérément la lumière, l’amour de sa mère. Est-elle la fille cachée de l’impératrice ?

Elissa, sa fille, actrice hollywoodienne tombée dans l’ombre, l’anonymat.

Nelly Alard qui a côtoyé les plateaux en tant que comédienne et qui aujourd’hui est scénariste.

Des vies reliées en pointillés où se croisent et s’entrecroisent le passé et le présent.

Nelly Alard nous invite à cette danse où se mêlent les pas de trois générations.

Des pas qui virevoltent au grès des rencontres, des voyages et des découvertes.

Des pas qui s’agitent et qui frôlent la frontière de la réalité à la fiction.

Des pas passionnants qui nous font vibrer, et qui nous poussent nous aussi à enquêter.

Des pas qui touchent nos pas.

Des pas qui nous rappellent avec justesse qu’il est parfois nécessaire de créer des vies rêvées pour vivre.

Nelly Alard réussi avec brio à nous emporter dans cette danse majestueuse, en trois temps ponctuée par chaque destin. Elle nous rappelle avec force et véracité qu’il est indispensable de connaître nos racines pour se construire.

Alors avez-vous choisi votre robe, prête pour aller

au bal ?