La tentation de Luc Lang

Un roman fascinant

La tentation de Luc Lang @editionsstock est un texte fascinant. Je l’ai terminé depuis 10 jours et encore aujourd’hui je respire son atmosphère.

La forêt ouvre l’intrigue sur une traque celle d’un grand cerf. Il fait nuit, et le chasseur, c’est François, chirurgien reconnu à Lyon. En poursuivant le cerf, il croise une voiture qui roule à toute vitesse. Il pense apercevoir sa fille, Mathilde. Et, si c’est bien elle, il déchiffre sur son visage une expression, celle de la panique. De retour chez lui, François soigne le cerf et retrouve son fils Mathieu qui lui rend une visite impromptue. Face à lui, il est absent car il a en tête la vision obsessionnelle du visage de sa fille... Dehors, la neige, le blanc omniprésent face au noir qui vacille dans l’esprit de François et qui laisse présagé un avenir sombre sur cette famille. L’intrigue se déroule sur deux jours. Un court instant où tout bascule. Il suffit d’un événement pour s’apercevoir que rien n’est solide, même concernant sa propre famille. François essaye de comprendre, revient sur son passé et dissèque les gestes des membres de sa famille. À commencer par sa femme dont il est toujours amoureux et qui pourtant a eu une relation malsaine avec ses enfants. Aujourd’hui, elle fait des séjours au monastère. Son fils pour qui il voyait un avenir radieux dans la médecine, a fait le choix de ne pas suivre les pas de son père. Il est trader, fiancé avec une mannequin. L’écart se creuse entre le père et le fils sur les valeurs dont il pensait lui avoir transmises... Sa fille Mathilde, étudiante en médecine est tombée amoureuse d’un gangster et se confie très peu à lui. François ausculte chaque geste, chaque relation dans sa propre famille fondée sur les non-dit. Sur fond de paysages majestueux, Luc Lang décrit avec brio les liens infaillibles que nous tissons avec la famille. Des liens très serrés où se mélangent l’amour et la rancoeur et dont il est difficile de casser le noeud. Une ambiance qui m’a rappelé l’univers de Chabrol notamment deux films : Que la bête meurt et La cérémonie. La tentation a reçu cette année le prix Médicis et c’est amplement mérité. Au delà du prix, je vous invite à le lire pour découvrir sa construction audacieuse qui m’a fasciné dont je pourrais parler pendant des heures.  

La tentation m’a marqué et je sais déjà que je vais le relire...    

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie