La sœur de la tempête de Lucinda Riley


Confession d’une lectrice is back


Oui, souvenez-vous contre toute attente, j’avais adoré le 1er tome des sept sœurs. Alors ni une ni deux, je plonge dans le second tome avec un petit doute : est-ce que la magie va ré opérer ?

Dès le début, nous sommes dans les vagues avec Ally. La jeune femme est une adepte de voile à un niveau professionnel. Nous voguons et notre coeur tangue à ses côtés.

Oui, on vit son histoire d’amour avec l’un de ces coéquipiers, Théo mais aussi sa peine au même moment où elle apprend la mort de son père adoptif.

Ally contrairement à Maia mettra plus de temps à chercher ses origines ( je ne vous dirais pas pourquoi 😉).

Et c’est ce qui est intéressant, chacune aborde le même événement avec un regard différent.

Lucinda maitrise parfaitement les caractères et c’est ce qui fait la force de la saga. Une impression de déjà vu et pourtant tout est différent.

Revenons à Ally, oui, elle va finalement chercher son identité.

Ses indices l’emportent en Norvège, sur les pistes de l'oeuvre musicale du Norvégien Edvard Grieg.

Lucinda Riley tel un chef d’orchestre bat divinement la mesure des émotions. Une maîtrise total qui nous emporte entre présent et passé.

Son morceau est magnifiquement bien ficelé.

Oui, elle est très forte car je vous avoue au début j’ai eu du mal avec l’intrigue du passé. Mais elle le sait, elle a mis des pauses dans sa portée pour nous emporter de plus belle.

Les notes virevoltent et nous surprennent. Nous sommes loin du morceau classique de la romance, la dureté de la vie nous imposent ses silences.

Une symphonie qui nous transporte avec magie, au fil de la portée, au bruit des vagues.

Impossible de laisser filer les notes, il nous manque la clé, le mystère du père...

Vous connaissez la chanson, je cours lire le tome 3...


Et vous, êtes-vous accro aux sept sœurs ?

Vous en êtes où dans la saga ?

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie