top of page

La régulation de Gaëlle Perrin-Guillet


Imaginez le monde de demain !

Nous sommes en 2300, le grand effondrement mondial a eu lieu, la nature s’est rebellée, multiples cataclysmes ont détruit notre monde.

Seule une poignée ont survécu.

Ils vivent dans un lieu hors norme où les murs qui les protègent sont infranchissables.

Ils vivent coupés du monde, ils ne savent rien de ce qu’ils se passent derrière les murs.

Ils sont à la merci du diktat des dix.

Les dix gouvernent leur société.

Aucun habitant ne les connaissent à part quand ils apparaissent sur des écrans pour laisser des messages. Et le dernier sonne leur sentance : il est temps de faire la régulation, la purge !

Oui, vous m’avez bien lu !

La régulation est là pour arrêter la surpopulation !

En quoi cela consiste ?

Huit régulateurs sont choisis au hasard parmis les habitants.

Ils reçoivent une liste de quatre noms.

Quatre personnes à abattre sans se faire tuer à son tour (oui c’est vicieux eux aussi sont inscrits sur la liste et ils peuvent être tuer).

Quatre personnes qui peuvent être de simples inconnus ou bien tout le contraire, qui peuvent être de leur propre famille, amis…

Alors que faire ??

Ils n’ont pas vraiment le choix car il n’y a qu’une seule règle : tuer ou être tué !

Une dystopie qui soulève des réflexions sur le pouvoir, le conditionnement des masse, la liberté, la survie.

Un texte court percutant, intense, criant de vérités.

La dystopie est une sorte de prisme où chaque reflet dénonce des faits sociétales, environnementaux.

À nous de comprendre ses projections pour éviter que cela se réalise !

Un récit qui nous rappelle Silo, la faucheuse, 1984.

Bref, je l’ai dévoré, impossible à lâcher !

Alors, si vous avez envie de savoir qui sont les dix, de connaître le monde de demain qui n’est finalement pas si éloigné du nôtre, foncez !

0 commentaire

Comments


bottom of page