top of page

La petite pharmacie littéraire d’Elena Molini

Qui d’entre vous ne s’est pas réfugié dans les livres pour retrouver du réconfort ?

Qui d’entre vous ne cherche pas l’évasion, fuir la grisaille quotidienne à travers les pages ?

Le livre est bien plus qu’un simple objet, il est le prolongement de ce que nous sommes, de ce que nous recherchons.

Il possède un pouvoir rare, il est thérapeutique.

D’ailleurs, Blu, notre héroïne l’a bien compris, elle décide de concrétiser son rêve : ouvrir sa librairie au coeur de Florence.

Une librairie pas comme les autres…

Oui, ici, les livres sont des remèdes.

Pour chaque maux, la librairie a une solution, une prescription livresque comme médicament.

Quelque soit le symptôme (fatigue, chagrin, rupture, perte de confinance en soi), Bru a la solution livresque comme remède. Les mots qui pensent les maux, une magnifique idée qui réussit à redonner l’espoir aux clients de la librairie.

Un récit lumineux qui révèle que la littérature possède ce pouvoir rare : apaiser et guérir nos blessures intérieures.

A travers l’intrigue, c’est l’opportunité aussi pour Elena Molini de mettre en lumière des références, des conseils et de retrouver des ouvrages intemporels.

Une lecture agréable, lu pendant mes vacances, qui fait tout simplement du bien.

Pour tout les amoureux des livres, La petite pharmacie littéraire est fait pour vous.

D’ailleurs, aujourd’hui, c’est la reprise, j’aurais bien besoin d’un petit remontant, quelle prescription littéraire me conseillez-vous ?

Et sinon, dites-moi tout, pour vous aussi les livres sont des remèdes ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Hozzászólások


bottom of page