La petite boutique aux poisons de Sarah Penner


Venez, suivez les notes olfactives, des parfums envoûtants vous guideront devant ma porte.

Venez, vous y êtes, ouvrez la porte, vous verrez, c’est une boutique pas comme les autres...

Ici, nous ne vendons pas des babioles mais des remèdes pour soulager votre cœur.

Oui, si vous êtes là, ce n’est pas le fruit du hasard…

Vous êtes une femme blessée, trahit, victime par un homme.

Vous souhaitez votre vengeance et nous sommes là pour y remédier.

Notre petite boutique ne paye pas de mine comme ça en apparence mais elle vous sauvera.

Quelle femme n’a pas été trompé, humilié, violenté, menacé par un homme ?

Alors, n’hésitez plus, poussez la porte…

Vous y êtes, bienvenue dans la petite boutique aux poisons.

Une atmosphère mystérieuse vous enveloppe le cœur, et vous savez déjà que c’est un lieu hors du commun.

Oui, un endroit découvert par Caroline qui trouve par hasard une fiole en verre avec un symbole gravé dessus. Elle s’interroge alors sur la date de ce flacon, son propriétaire et surtout sur sa contenance..

L’intrigue se construit autour des recherches liées à ce flacon et nous conduit à travers l'Histoire. Nous traversons le temps, au XVIIIème siècle pour déambuler dans les rues Londoniennes où les guérisseuses savaient aussi empoisonner.

Des poisons destinés aux hommes pour qu’ils disparaissent à tout jamais de la vie des femmes qu’ils ont détruites.

Un récit construit sur une double temporalité vacillant entre le XVIIIème et aujourd’hui autour de trois femmes.

Trois voix, Nella l'apothicaire, Elisa une jeune fille de 12 ans, Caroline, trahie par son mari qui nous interpellent et qui nous crient chacune à leur manière leurs révoltes.

Sarah Penner nous montre que quelque soit l’époque, ce sont des voix silencieuses, étouffées par la douleur qui ne demandent qu’à être entendu…

Une plume fluide qui arrive à nous captiver dès les premières pages.

Nous suivons les pas de ces femmes et nous n’avons qu’une envie : connaître leur sort.

Alors, même si j’aurais voulu un autre dénouement, j’ai passé un très bon moment.


Alors, avez-vous envie de franchir la porte de La petite boutique aux poisons ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout