La disparue de noël de Rachel Abbott


Il fait froid, le vent souffle.

Le temps idéal pour se blottir sur le canapé avec un plaid tout doux accompagné d’un bon thé chaud.

Vous êtes bien dans votre cocon tout douillet.

La nuit tombe, vous regardez à la fenêtre, les premiers flocons apparaissent.

Vous êtes au chaud, au calme, contrairement à Caroline ainsi que sa fille de six ans qui sont sur la route.

Le chemin emprunté est glissant, dangereux suite au verglas.

Une route de campagne déserte qui fait peur à Caroline.

Quand soudain, elle aperçoit une

voiture au milieu de la route.

Au moment où elle s’arrête pour voir, elle reçoit un coup de fil qui lui ordonne de continuer sa route quoi qu’il arrive, de foncer pour rester en vie.

Elle s’exécute et c’est l’accident. Elle meurt et plus aucune trace de Natasha, sa fille.

6 ans plus tard, David le père de Natasha a refait sa vie avec Emma.

Ensemble, ils ont un bébé.

Une famille unie et heureuse quand sans crier gare, la jeune fille réapparait.

Où était-elle pendant ces 6 années ?

Qui la retenait ?

Quels sévices a t-elle subit ?

Et surtout que veut-elle se demande

Emma ?

Beaucoup de questions qui restent sans réponse car la jeune fille refuse de parler…

Ceci est le début de l’intrigue, zéro spoil, juste le contexte qui est posé.

A partir de ce moment, impossible de lâcher La disparue de noël.

Une intrigue captivante du début à la fin qui arrive à nous couper le souffle.

Rebondissements, révélations, secrets, trahisons, mensonges éclatent un à un au fils des pages.

Impossible de démêler le vrai du faux, toutes nos hypothèses et convictions tombent.

Rachel Abbott nous entraîne dans les méandres les plus sombres de l’âme humaine.

Elle dissèque avec justesse la complexité des relations familiales.

Un rythme haletant qui nous emmène vers un chemin tortueux dont la destination nous échappe.

Vous verrez, vous ferez tout pour comprendre, analyser chaque situation et au moment où vous pensez saisir quelque chose, tout s’envolera…


Alors, êtes-vous prêt à mener l’enquête ?


0 commentaire