top of page

La chambre des diablesses d’Isabelle Duquesnoy

Personne ne peut imaginer,

Qui elle est,

Ce qu’elle fait,

Envers et contre tous, elle agit juste pour ses propres intérêts.

Elle n’a pas de limite, seul sa petite personne compte !

Oui, elle est capable d’empoisonner son mari (et ça c’est rien !) pour posséder plus de richesse.

Elle n’a peur de rien, agit sans scupules.

Elle, c’est Catherine Deshayes dite la Voisin.

Son histoire est racontée à travers la voix de sa fille Marguerite Voisin.

Oui, elle est arrêtée suite à la condamnation de sa mère.

Le verdict est sans appel, elle meurt brûlée sur l’échafaud le 22 février 1680.

Elle a été jugée car elle complotait pour le compte de la Marquise de Montespan, en vue de tuer le roi Louis XIV.

Au delà de ce fait, elle a fait de terribles choses… Nous comptons sur sa fille qui est emprisonnée pour passer aux aveux.

Alors, que va-t-elle avouer ?

Pour le savoir, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Tout ce que je peux vous dire c’est que cette histoire est malheureusement bien réel. Isabelle Duquesnoy s’est extrêmement bien documenté, un vrai travail d’orfèvre.

Elle nous relate « l’affaire des poisons » survenue entre entre 1676 et 1682, sous le règne de Louis XIV orchestré par Catherine Monvoisin où nous découvrons avec effroi des personnalités qui ont fait appel à ses services. C’est tellement plus simple à la moindre contrariété d’empoiser autrui et à ce petit jeu tout le monde souhaite y participer ! D’ailleurs, c’est problématique quand tous sont ses client !

Isabelle Duquesnoy nous révèle les entrailles du mal, nous sommes bien loin des légendes du roi soleil ! Nous sommes dans la réalité de l’Histoire et c’est juste effroyable.

Isabelle Duquesnoy nous entraîne dans cette histoire hors norme, un rythme endiablé qui nous pousse à tourner les pages.

Et, c’est toute la force de ce récit : rendre addictif tout une période historique enfouie.

Vous verrez, la réalité est bien plus terrifiante que la fiction.

Alors, prêt à rencontrer Catherine Deshayes ?

Lu dans le cadre du #grandprixdeslecteurspocket2024

0 commentaire

Comments


bottom of page