L’extase du selfie de Philippe Delerm

Quand vos gestes remplacent la parole



Philippe Delerm m’accompagne depuis l’adolescence, 22 ans déjà. Et oui ça date !

Je l’ai découvert avec La première gorgée de bière comme la plupart d’entre vous et j’ai continué mon chemin avec lui.

Philippe Delerm est un photographe, il prend à sa façon son Polaroïd littéraire, il clique et sort de magnifiques instantanés poétiques.

Avec l’extase du selfie, il décrypte nos gestes qui sont le prolongement de soi. Des petits gestes qui en disent long sur ce que nous sommes.

A travers ces gestes, il y a aussi l’objet comme le flipper en voie de disparition. Alors le geste disparaît et apparaît de temps en temps quand il retrouve un flipper caché dans un bistrot.

Des gestes nostalgiques mais aussi de nouveaux qui naissent et qui reflètent ainsi notre époque. C’est le cas pour le selfie, nouveau geste, nouvelle génération. Un geste particulier, on s’éloigne au maximum pour se trouver, mieux se rapprocher de soi. Un geste comme une signature pour s’aimer soi même.

A travers ces 47 instantanés littéraires, Philippe Delerm décrypte avec grâce ce que nous sommes. Le temps est suspendu, nous prenons alors le temps de lire avec un thé, geste rituel qui accompagne ma lecture.

Lire Philippe Delerm, c’est s’accorder une parenthèse hors du temps pour mieux apprécier le réel, le quotidien.

L’extase du selfie est une réussite, le geste prolonge le moment d’une gorgée de bière.



Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie