Huit battements d’ailes de Laura Trompette




24 heures,

Juste une journée, le temps s’évapore différemment en fonction de ce que nous vivons…

Il peut être court ou éternellement long et parfois même à l’arrêt.

Oui, 24 heures d’une journée pas comme les autres…

Un jour qui pour le monde entier est identique : temps suspendu, temps mort.

Les rues sont vides, pas un bruit, nous sommes tous dedans, confinés.

Le silence envahit le dedans, nous attendons demain…

Durant cette journée si particulière, huit voix s’élèvent et nous parlent.

Huit destins de femmes qui a priori n’ont rien en commun…

Parmi elles, une conductrice de poids lourd sur les routes de France, la porte-parole de la Maison Blanche, une prisonnière en Chine ou encore une orpheline en Inde.

Huit parcours de vies venus, d’Angleterre, d’Espagne, d’Allemagne, d’Inde, chacune d’un pays différent. Toutes viennent d’une direction différente et pourtant leurs chemins vont se croiser, s’entremêler pour se lier.

Huit voix, huit identités, huit cultures où chacune d’entre nous peut s’identifier.

Nous suivons leurs pas, le cœur serré et nous n’avons qu’une envie, les soutenir, les aider.

Laura Trompette signe un texte fort, engagé.

Oui, il y a beaucoup d’elle dans ce récit, nous ressentons sa révolte, son indignation.

Une écriture coup de poing qui dénonce et qui défend la condition de la femme, la cause animale.

Des mots qui frappent, qui brisent les silences et les tabous pour réveiller nos consciences.

Elle dénonce la difficulté d’être une femme et nous révèle avec justesse l’invisible.

Impossible de fermer les yeux et de faire comme si cela n’existait pas…

Le combat est perpétuel.

Un récit à la fois dur, poignant où le sombre s’entrechoque avec la lumière, à nous de l’attraper tel un battement d’ailes…

0 commentaire

Posts récents

Voir tout