Filles du vent de Mathilde Faure


Il existe des textes qui ne sont plus des mots mais des voix qui s’élèvent face au silence, à l’indignation.

Leurs cris résonnent, rugissent et nous soufflent en plein visage qu’elles existent. Nous ne pouvons plus faire semblant.

Filles du vent fait parti de ces récits qui nous marque et qui ne nous lâche plus une fois le livre refermé.

Trois adolescentes, trois destins brisés, leurs rêves envolés alors que leurs restent-ils ?

Lina, Assa et Céline vivent dans un foyer à Argenteuil.

Chacune a son parcours, son histoire balayée par des drames.

Aucune boussole qui leur donne un sens à leurs vies, chacune vit au jour le jour.

Et pourtant, il suffit d’un événement pour que le vent tourne et leur donne enfin une direction.

Ensemble, elles vont fuguer pour couvrir les façades des plus grandes villes de France de collages qui portent leurs voix, celles de ces adolescentes invisibles.

Un texte court mais puissant qui soulève en très peu de pages le cris de la révolte.

La plume de Mathilde Faure nous secoue, brise nos préjugés avec justesse.

Ici, les mots rugissent, pris sur le vif d’une réalité qui nous échappe mais tellement effroyable.

Nous sommes pris dans la bourrasque, engouffré dans son souffle, impossible de lâcher leurs mains.

Nous suivons chacun de leurs pas secs et tenaces au grès du vent qui s’élève et qui nous siffle qu’après la tempête, il y a l’espoir.

Un premier roman engagé qui soulève avec justesse les problématiques de notre société et qui nous prouve qu’il est toujours possible de marcher contre le vent.

Filles du vent est un coup de cœur absolu, un tourbillon qui balaie tout sur son passage, impossible d’oublier ses héroïnes aux cœurs purs et fracassés.

Alors avez-vous envie de connaître Lina, Assa et Céline ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie