Fermer les yeux d’Antoine Renand


Hello, les moustaches, aujourd’hui je vous parle de Fermer les yeux de @antoine.renand @_labetenoire

Une lecture qui décape alors prépare toi !

Installe toi confortablement,

respire lentement et ferme les yeux.

Ferme les yeux sur la vérité, ta vérité ou comment se confronter face à la douleur.

Comme l’adjudant Tassi qui perd sa fille lors d’un accident de voiture en 2005. Événement tragique, insupportable, impossible à accepter. Il se réfugie dans l’alcool, il tente d’ouvrir les yeux mais cela ne suffit pas, sa femme le quitte. Seul son fils, lui permet de tenir et de survivre dans cette réalité.

La même année, une petite fille disparaît, Justine. Un prénom qui résonnera sur toutes les lèvres des villageois. Tout le monde est mobilisé. Par hasard, le lieutenant Tassi est témoin de la scène qui va tout changer. Gabin Lepage tient dans ses bras, la petite Justine, sans vie. Tout l’accuse, il sera condamné.

Ne ferme plus les yeux, ouvre les yeux

14 ans après l’effroyable disparition de Justine, Tassi est à la retraite. Il vit seul, isolé à la campagne. Son petit monde s’effondre face au journal télévisé. Le meurtre d’une femme lui rappelle étrangement les sévices subis par Justine.

Et si depuis le début, il s’était trompé de coupable ?

Garde les yeux ouverts

Tassi continue l’enquête aidé de l’avocate du condamné, Emma Marciano mais aussi de Nathan Rey, écrivain spécialisé dans les tueurs en série, qui a lui-même vécu un terrible drame dans son enfance.

Une enquête qui va les plonger dans une réalité sombre, celle que nous rejetons tous où il est préférable d’être dans le déni pour vivre.

Ne ferme surtout pas les yeux sur ce livre.

Il bousculera tes perceptions, sur ce que tu crois savoir de toi, des autres.

Il te happera dans sa réalité, une dimension qu’il est préférable de rejeter car c’est tellement plus simple de ne pas voir, de ne pas savoir. Faire tout simplement semblant, faire comme si... Nous sommes tous des rouages que ce soit des personnes comme toi, moi,

des représentants de la justice, de la police. Chacun a sa perception, sa réalité sur le même événement.

Oui, Fermer les yeux c’est que nous sommes, une (en) quête sur notre identité pour tenter de comprendre pourquoi nous regardons la réalité à moitié les yeux fermés.

Tu te relèves lentement, tu clignes des yeux. Tu ne les re ouvre pas totalement car tu es face à un dilemme : Ouvrir ou fermer les yeux ?

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie