Disparues de S.J. Watson


🚨Alerte 🚨

Disparition de jeunes femmes

Lieu : Blackwood, une bourgade en Angleterre

Quand : Passé / présent

Contexte : Alex, la narratrice réalise des documentaires.

Elle revient sur les traces de son enfance à Blackwood pour ranimer la mémoire collective.

Atteinte d’amnésie partielle, elle espère comprendre pourquoi elle a fuit.

Et surtout, pourquoi sa meilleure amie s’est jetée de la falaise.

Aujourd’hui à Blackwood, des phénomènes similaires se reproduisent comme dans le passé.

Alex arrivera t-elle à démêler le vrai du faux ?

Disparues de S.J Watson est un thriller psychologique diablement bien construit.

Le cadre est oppressant, étouffant, nous sommes pris au piège avec Alex.

S.J Watson tisse remarquablement bien sa toile construite sur du flou.

Oui, les souvenirs d’Alex sont des bribes, des morceaux de puzzle qu’elle cherche à recoller.

La plume de S.J Watson nous envoûte, nous sommes dans la tête d’une amnésique.

Elle nous emporte dans ses questionnements.

Nous sommes pris en otage sur sa réalité, impossible de s’échapper.

Pourtant, S.J Watson nous donne toutes les clés grâce à la caméra d’Alex.

Et c’est sur ce point que S.J Watson réussit judicieusement à nous manipuler : l’image comme comme révélateur de vérités.

Une vérité façonnée par notre regard construite sur de l’impalpable.

Tout nous échappe, nous n’avons aucune prise à nous raccrocher, juste de l’illusion, des bribes d’images.

Une intrigue qui met nos nerfs à rude épreuve.

Un rythme qui monte crescendo, l’angoisse monte jusqu’à nous couper le souffle.

🚨Alerte 🚨 Des jeunes femmes ont disparues. Nous avons besoin de vous pour mener l’enquête.

Alors, êtes-vous volontaires ?



0 commentaire