Disparaître de Mathieu Menegaux

Mis à jour : janv. 25


Grâce aux @editionsgrasset , j’ai eu la chance de lire en avant-première, le dernier @mathieumenegaux qui sort aujourd’hui en librairie.

Alors, je peux vous dire que je le l’ai lu direct car j’avais hâte. Je l’attendais avec impatience.... Disparaitre, le dernier roman de Mathieu Menegaux retrace les pas de deux protagonistes.

Le premier est une femme qui met fin à ses jours à Paris dans le XVIII° arrondissement.

Le second est un homme ou plutôt celui d’un corps, retrouvé noyé sur une plage, à Saint-Jean Cap Ferrat. Aucune empreinte, impossible à identifier, la mer l’a défigurée et chacun de ses doigts a été brûlé à l’extrémité.

Alors pourquoi ces deux personnages ont-ils choisi de se dissoudre de leurs quotidiens ?

Et d’ailleurs ont-ils vraiment eu le choix de s’extirper de la réalité ?

Existe t-il un lien entre ces deux disparus ? Le compte à rebours est lancé.

Pour élucider le mystère, le capitaine Grondin mène l’enquête.

Stop, j’arrête, je ne vous dévoilerais rien.

N’insistez pas, cela ne sert à rien. Je veux vous voir plonger dans l’intrigue comme moi je l’ai été.

Immergez-vous dans l’âme humaine, retenez votre souffle, vous en aurez besoin...

En effet, ici, il n’est pas question d’extraordinaire mais d’ordinaire.

Mathieu Menegaux dissèque avec brio le quotidien, celle que nous connaissons tous : métro, boulot, dodo.

Nous entendons alors le bruit du métronome qui bat comme mesure la routine, tempo ordinaire, moderato. Puis le rythme s’accélère encore et encore, Prestissimo tel des battements du cœur.

Ici, il est bien question de la vie, celle que nous connaissons tous. Nous essayons souvent de la contrôler mais en vain .. C’est elle qui nous rattrape, nous dirige, parfois même nous ravage.

Un thème puissant, récurrent dans l’œuvre de Mathieu Menegaux qui révèle avec justesse ce que nous sommes. Des êtres qui préfèrent la lumière tamisée à celle du jour pour mieux se cacher de l’éclat de la vérité.

Disparaître est une apparition insaisissable, une ombre omniprésente qui nous rappelle sans cesse que tout nous rattrape.

Une histoire que j’ai dévorée, impossible à lâcher, lu en une soirée. Il est fort, très fort Mathieu Menegaux...

Alors êtes vous prêt à vous faire happer ?



Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanées de Cookie