Deux petites bourgeoises de Colombe Schneck


Elles ont tout : l’argent, la beauté, la culture, des vacances de rêves.

On les envies,

Parfois, en les voyant avec le dernier sac Chanel,

Souvent, en pensant qu’elles ont la vie parfaite,

Jamais, on a pas le time de les croiser, on bosse !

Vous voyez de qui je veux parler ??

Elles, les petites bourgeoises aux teints parfaits et aux tenues irréprochables avec toujours le sourire ! Elles ont la belle vie et elles nous agacent (enfin parfois, en vrai on s’en fout un peu et en même temps pas tant que ça !).

Ici, nous suivons les pas de deux jeunes femmes Héloïse et Esther qui sont amies depuis leur tendre enfance. Elles vivent dans les beaux quartiers de Paris. Ensemble, elle vont traverser la vie : l’école Alsacienne, les grandes écoles, le mariage, les enfants, le divorce, les amants.

Un chemin tout tracé, enfin presque puisque la mort les rattrape plus tôt que prévu. La maladie frappe l’une d’entre d’elle et sépare les deux amies.

Dès les premiers pages, Deux petites bourgeoises nous plonge dans ce monde inaccessible. Colombe Schneck décrypte avec justesse ce milieu social, inconnu à mes yeux.

Sa plume décortique les codes avec sarcasme. Nous sourions, rions. Et puis les pages défilent, les jours, mois, années passent à une vitesse folle. Nous voyons sous nos yeux la naissance d’une amitié indéfectible.

Des liens qui se nouent et qui nous serrent le cœur.

Des liens qui effacent le statut social et qui tissent le portrait de deux femmes : Héloïse et Esther. Elles ont un un peu de nous et nous avons un peu d’elles...

Un texte authentique, sincère sans fioriture qui réussit en très peu de pages à nous bouleverser.

Alors, méfiez-vous des apparences, ces Deux petites bourgeoises vont vous attraper le cœur sans vous en rendre compte...

Alors, tenter ?



0 commentaire