Désenchantées de Marie Vareille


Un instant, moment suspendu, les pages défilent et remontent le temps, celui de l’insouciance.

Les mots raisonnent avec un autre temps, la musique nous revient ainsi que les fameuses paroles des Spice girls :

Yo, I'll tell you what I want, what I really, really want

So tell me what you want, what you really, really want

I'll tell you what I want, what I really, really want


Oui, nous y croyons avec nos deux mèches sur le visage, nos baskets fluo et Walkman à la main à danser dans notre chambre.

La plus belle époque, nous ne le savons pas encore mais aujourd’hui nous pouvons dire que oui les années 90, c’était quelque chose…

Et d’ailleurs, cette période inoubliable, de toute une génération revit à travers le dernier roman de Marie Vareille.

Oui, nous suivons Fanny, journaliste qui doit revenir sur les pas de son enfance à Bouville sur Mer.

Elle doit enquêter sur Sarah Leroy, disparue 20 ans plus tôt.

Sa chef ne le sais pas mais Fanny connaît très bien Sarah…

Évidemment, vous n’en saurez pas plus, et oui…

Vous me direz même merci !

Oui, oui ! Ce roman ne se raconte pas en quelque mots mais se vit.

Les mots se détachent, vibrent et raisonnent dans notre cœur.

Nous ne sommes plus là mais ailleurs, réfugiés dans notre chambre d’ado avec elles, les désenchantées.

Elles, qui sont là quoi qu’il arrive,

Avec elles, on ne fait plus qu’un,

Parce que c’est elles, tout devient possible,

Elles, les seules que nous aimerions avoir à nos côtés.

Alors, en attendant, nous mettons à notre poignée un bracelet ruban rose pour ne plus les quitter…

Parce que c’est elles, parce que c’est nous, les désenchantées.

Marie Vareille nous dévoile avec délicatesse les fêlures de l’adolescence et nous révèle les silences qui étouffent notre liberté.

Sa plume nous attrape et réveille nos propres souvenirs, impossible à lâcher.

Une histoire d’amitié qui nous happe du début à la fin et qui nous entraîne l’espace d’un instant dans une parenthèse enchantée.

Encore une fois, Marie Vareille a réussit à me toucher en plein cœur.

Je n’ai qu’une chose à vous dire : lisez le !

Alors, prêt à enfiler vos basket fluo et à danser dans votre salon ?

0 commentaire