top of page

Comment les pingouins ont sauvé Veronica d’Hazel Prior

Certains livres sont comme des pochettes surprises.

A chaque fois, nous sommes surpris, c’est le petit bonheur qui brille entre nos mains.

Comment les pingouins ont sauvé Veronica fait partie de ces petits enchantements qui nous émerveille le cœur.

Rien qu’avec le titre, nous sommes intrigués.

Et là, je vous vois venir avec vos questions, des pingouins ??

Ce n’est pas pour moi ça ! Je passe mon tour !!

Et pourtant, Cookie vous le garantis, votre cœur n’est pas prêt !!

Une lecture qui nous emporte dans les pas d’une femme de 85 ans, Veronica McCreedy.

Millionnaire, elle vit seule avec seulement sa femme de ménage qui vient l'aider.

Elle n'a pas de famille, pas d'amis.

Oui Veronica est dure, froide comme la glace, grincheuse, c’est un peu Tati Danièle version écossaise.

Elle n’est plus toute jeune et elle se rend compte qu'elle n'a personne à qui laisser sa fortune.

Elle décide de chercher dans sa famille et découvre qu’elle a un petit fils, Patrick. Elle décide de le rencontrer mais elle est amèrement déçue lorsqu'elle découvre qui il est. Il est sans emploi, perçoit des allocations et se drogue. Elle désapprouve et souhaite ne pas s'en soucier. Après la déception de cette rencontre, Veronica décide de se lancer dans l'aventure de sa vie après avoir regardé un documentaire à la télé sur les manchots Adélie de l'Antarctique. Malgré tous les efforts des scientifiques du centre de recherche pour l'empêcher de partir, Veronica reste pugnace et prend son billet.

Oui, à 85 ans, elle va affronter le froid, la glace.

Elle veut à tout prix sauver les pingouins.

Pour suivre, son périple complétement, dingue, vous savez ce qu’il vous reste à faire !!

Ce livre est un petit trésor, il nous emporte dans un tourbillon d’émotions.

Un voyage au cœur de la glace qui ranime le passé,les secrets, les ravages de la guerre ou comment le sauvetage des pingouins n’est qu’un prétexte pour se sauver soi même.

Un récit fort qui nous révèle que même un cœur rouillé peut se ranimer.

Une lecture réconfortante qui apaise et qui réchauffe le cœur. Vous verrez, vous allez fondre devant les pingouins, et l’histoire de Veronica.

A lire absolument avec un bon chocolat chaud !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page