Cher connard de Virginie Despentes


Putain de shoot

Oui, quand je la lis elle,

Je suis accro,

Peu importe le temps, lue maintenant ou il y a 20 ans, ses mots me claquent en pleine gueule !

Cash, la réalité m’éclate, plus de place au déni, la vérité me piétine.

Fini, les contournements pour ne plus voir ce chaos qui nous entoure.

Aujourd’hui, hier, c’est pareil ou presque !

Ses mots assassinent mon petit train train!

Alors, j’explore entre les lignes, histoire d’exploser mon quotidien.

Je découvre eux, Oscar, écrivain à succès pris dans la tourmente Metoo.

Elle, Rebecca, actrice « Dolce vita » à la gloire passée en mode « Intervista » qui se défonce.

Je lis leur échanges, des e-mails.

C’est trash, ça fuse !

Je me sens loin d’eux et pourtant je partage au fur et à mesures leurs réflexions, leurs fêlures, leurs désirs.

Leurs névroses ne sont pas s’y éloigner des miennes…

Alors, je continue, je m’enfonce avec eux et sans concession, je plonge.

Je l’ai eu ma dose,

Celle qui réveille celle que je suis,

Celle qui me déverrouille,

Celle qui m’exalte,

Putain, ça fait du bien !

J’en veux encore et encore,

J’en redemande,

Vivement le prochain !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout