Ceux d’ici ne savent pas de Heather Young


Il se passe des choses dans les collines du Nevada…

Oui, un corps calciné celui d’Adam Merkel, professeur de mathématiques au collège y est retrouvé.

Un horrible incendie qui choque la petite ville de Lovelock. Alors que s’est-il passé ?

Nous revenons alors plusieurs mois en arrière sur l’arrivé d’Adam.

Nous rencontrons Sam, un élève de sixième qui se lie d'amitié avec M. Merkel, fasciné par ses descriptions poétiques de la théorie des nombres et par sa gentillesse.

Sal est un orphelin, vivant avec ses deux oncles. Adam devient alors rapidement une figure paternelle.

Au fils des pages, nous découvrons les secrets de chacun et la question de savoir ce qui s'est passé s'intensifie. Heather Young nous plonge dans une atmosphère envoûtante avec comme toile de fond le Nevada, le décors parfait pour cette histoire.

Lovelock est le genre d'endroit où il est inhabituel de s'asseoir dans un bar à côté de quelqu'un avec qui vous n'êtes pas allé au lycée. Cette intimité où les gens sont connus mais généralement pas compris maintient les nouveaux arrivants en permanence à l'extérieur.

Alors, quand il y a un nouvel arrivant comme Adam, il est et il restera l’étranger aux yeux de tous.

Heather Young réussit à créer un mystère à la fois passionnant, captivant que déchirant.

Les personnages qui entourent Adam Merkel sont troublants, faisant des choix qui, le plus souvent, les conduisent au danger et à la défaite.

Parallèlement à la question centrale de savoir qui a tué Adam Merkel, Heather Young pose également des questions plus profondes : Jusqu'où doit-on aller pour protéger la famille et l'héritage familial ? Qu'est-ce qui relie les morts et les vivants ?

Ceux d’ici ne savent pas nous révèle toute la cruauté de l’âme humaine.

Un récit à la fois dur et émouvant qui nous dévoile avec puissance nos fêlures ou la poursuite éternelle du pardon.


Un roman ténébreux, hypnotique et d'une beauté écrasante, à lire absolument.

Alors, prêt à découvrir ce thriller hors norme ?

0 commentaire