Celle qui brûle de Paula Hawkins


Incandescent


C’est en toi, cela crépite depuis bien longtemps, tu tentes de les maîtriser mais ce n’est plus possible.

Elles brûlent au plus profond de toi-même pendant des jours, des semaines, des mois, peut-être des années et cela bouffe ton oxygène.

Tu le sais, tu ne peux plus continuer comme ça, il faut que cela rejaillisse, que ça s’enflamme pour tout éliminer ce qu’il y a autour de toi.

Alors, tu passes à l’acte comme l’un des personnages qui a tué Daniel.

Trois femmes, Laura, Carla, Miriam connaissent la victime.

Toutes ont un lien différent avec lui. Alors, s’agissait-il d’un meurtre de vengeance ? Ces femmes sont-elles capables du pire ?


Trois voix féminines cassées par le destin qui sont trop restées dans le silence…


Trois parcours différents scellés par le trauma, une combustion lente qui peut se réveiller à n’importe quel moment…


Les traumatismes de Laura et Miriam remontent à leur enfance, des événements choquants aux conséquences profondes. La vie de Carla a implosé à l’âge adulte de la pire des manières.


Celle qui brûle révèle avec intensité comment une simple étincelle peut réveiller un trauma.

Nous faisons tout pour l’éteindre afin de survivre mais ce n’est pas possible.

Il est en nous, prêt à nous auto détruire.


Une intrigue qui peut décontenancer au début, beaucoup de personnages et d’aller-retour entre le passé et le présent et puis c’est l’embrasement, le déclic. Chaque étincelles se connectent entre elles, la puissance augmente jusqu’à l’explosion.

Paula Hawkins maîtrise le feu avec une tension palpable du début à la fin et une construction ingénieuse.


Alors, êtes-vous prêt à allumer le brasier ?


Et vous, aimez-vous la plume de Paula

Hawkins ?

0 commentaire