Calamity Gween de François Beaune



Bang bang đŸ’„ Vous n’ĂȘtes pas prĂȘt, elle est lĂ , devant vous,munitions chargĂ©es, parĂ©e Ă  vous dĂ©gommer son quotidien et le vĂŽtre par la mĂȘme occasion.

Cette amazone des temps modernes, c’est Gwenn, un portrait haut en couleur peint par François Beaune.

Calamity Gwenn explose toutes les conventions que ce soit à travers le style, la construction du récit.

Ici, zéro artifice, que du vrai qui vous explose en plein visage.

Oui, Ă  travers son journal, nous suivons mois aprĂšs mois : Sextembre,Opprobre, Navrante, DĂ©cevembre, Janveux ( je vous laisse dĂ©couvrir les autres qui sont dans la mĂȘme lignĂ©s), les tribulations de Gwenn qui rĂȘve de devenir la nouvelle Isabelle Huppert. Rien que ça !

C’est vrai, elle peut, elle a tout pour elle : la beautĂ©, la sensualitĂ© et une vrai personnalitĂ©. Sauf, que les Ă©toiles restent dans le ciel, et en attendant, elle travaille dans un sex shop Ă  Pigalle...

C’est le lieu de toutes les curiositĂ©s, on n’ose pas ouvrir la porte et en mĂȘme temps on voudrait tout savoir...

Quelles sont les personnes qui y vont, que recherchent t-elles?

Bref, on veut des éléments de réponses et heureusement Gwenn nous en ouvre les portes...

Jour aprÚs jour, elle nous raconte dans son journal les coulisses de ce lieu mais aussi sa vie, ses amours, ses déceptions, ses folles virées nocturnes.

Elle se confie sans fard, d’un naturel dĂ©concertant sur des sujets difficiles comme le viol, les femmes battues.

Ses mots raisonnent, nous claquent en plein visage car ici nous n’avons pas affaire à un simple personnage de fiction mais à une femme qui existe.

Toute la force du rĂ©cit rĂ©side dans le langage de Gween, un langage vrai, de la rue qui peut ĂȘtre dĂ©stabilisant au dĂ©but mais qui au fil des pages nous percutent, nous dĂ©sarçonne.

Bang đŸ’„ impossible d’ĂȘtre indiffĂ©rent face aux confessions de Gween.

Ah, bon mais pourquoi ??

DerriÚre la plume de François Beaune, le masque. Il dissimule avec virtuosité la fiction pour laisser place au réel.

Il efface magistralement son identité pour révéler derriÚre les mots, une personnalité, une voix.

Nous ressentons tout l’amour, la bienveillance que l’auteur a pour cette femme.

Le rĂ©el est bien entre les lignes et c’est la force de ce rĂ©cit, la frontiĂšre invisible entre rĂ©el et fiction.

Boum đŸ’„ Un portrait de femme original, ultra moderne, hors norme qui ne vous laissera pas indiffĂ©rent. 

Alors, lùchez votre gùchette et laissez-vous surprendre par Calimity Gween. 

Are you ready ?

Restons en contact 

© 2019 by Les miscellanĂ©es de Cookie