Bélhazar de Jérôme Chantreau








(En) quête métaphysique

Il m’est tombé dessus, comme ça, entre mes mains !

Juste une couverture qui m’attirait.

Il ne faut pas grand chose pour interpeler le hasard…

Il est là,

Lui, Bélhazar,

Un prénom qui raisonne sur sa destinée : né par hasard et mort par hasard.

Décidément, il est partout le Hazard !

En février 2013, Bélhazar meurt lors d'un contrôle de police.

Il a seulement 18 ans.

Que s’est il passé ?

Suicide, bavure, accident ?

Un homme, son professeur de français, Jérôme Chantreau veut connaître la vérité.

Il mène alors l’enquête pour savoir ce qu’il s’est réellement passé.

C’est ici le point de départ, là où tout commence.

Un événement, un adolescent, juste des faits, une réalité palpable qui entraîne l’auteur dans un labyrinthe. L’auteur s’enfonce, découvre une à une les cases sur la personnalité de

Bélhazar.

Qui est cet adolescent ?

Je ne vous en dirais pas plus car Bélhazar est au delà d’un récit, une expérience.

Oui, l’auteur nous invite au delà de l’enquête, à basculer vers la quête de soi ou comment les coïncidences percutent nos propres vies.

Une plume envoûtante, poétique qui nous enveloppe tout au long du récit. L’engagement de l’auteur nous interpelle et nous plonge nous aussi dans cette fameuse (en) quête.

Nous prenons conscience que c’est bien plus qu’un fait divers, des vies se frôlent tout autour comme une part mystique.

Jérôme Chantreau saisit avec brio, l’impalpable, le lien invisible que nous avons avec l’absent.

Lu d’une traite, ce livre m’a retourné le cœur, les tripes et cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ressenti ça…

Une chose est sûre, je ne suis pas prête d’oublier Bélhazar.

Il est bien vivant, c’est une évidence, il continue à me hanter…

Je n’ai qu’une chose à vous dire, lisez le, vous verrez, vous n’êtes pas prêt !

Alors, prêt à rencontrer Bélhazar ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout